« J’ecris Afin de contrecarrer l’opinion que l’Europe et J’ai civilisation vont au diable », declara 1 jour Ezra Pound Afin de lequel rediger revenait a poser le sujet du signe et de la pensee qui s’y manifeste.

Claude Miniere nous raconte comment Pound, a partir de sa decouverte de la langue et de la culture chinoises, revolutionna la poesie occidentale, avec sa comprehension approfondie de l’ideogramme.

L’ecriture des premiers Cantos en 1915, ainsi, des suivants tout au long de plusieurs decennies, aurait ete Indeniablement inconcevable sans la decouverte avec le poete exile en Europe une pensee a l’?uvre en caracteres chinois. En 1913, la veuve du sinologue Fenollosa confie nos papiers de son mari a Pound, qui en tirera votre essai intitule Notre caractere ecrit chinois, materiau poetique, ainsi, un ensemble de poesies qui sont en quelque fai§on des traductions, des interpretations plutot de poemes chinois contenus dans les memes documents. De la decoule une nouvelle ecriture poetique, au sein de laquelle surgissent des ideogrammes, qui donnent tout un sens a l’entreprise des Cantos (quarante-neuf d’entre eux en contiennent, sur cent neuf), si l’on sait dechiffrer. Des sinologues se moquerent de Pound qui, selon l’universitaire George A.Kennedy, n’aurait truffe ces Cantos d’ideogrammes que pour leur fonction decorative, « sans signification intelligible ». Claude Miniere, en une centaine de pages precises et alertes, nous convainc du contraire : les caracteres chinois, dit-il, animent intimement, de maniere suivie, la lecture entiere du long poeme Cantos ». Cela reste impossible de restituer en quelques mots la demarche profonde et complexe de Pound telle que Miniere l’explore dans sa dimension essentiellement musicale (il insiste avec force sur la nature sonore de cette ecriture). Signalons juste plusieurs pistes suivies par cet essai.

Tout d’abord la necessite une pensee confuceenne.

Pound evoque celle-ci dans un essai marquant intitule « Le besoin de Confucius, maintenant ! », ou l’absence de definitions des mots a l’epoque moderne en Occident reste consideree tel le en gali?re absolu. Dante ou les philosophes medievaux savaient i  nouveau l’usage des mots, « aujourd’hui l’Occident bien entier se baigne au sein d’ un egout mental, parce que le « journal du matin » tire a dix millions d’exemplaires reste charge d’eveiller tous les jours le cerveau des occidentaux. Blablamachine passe Afin de 1 philosophe, Trucmuche Afin de un economiste, ainsi, une centaine de vermines de moindre envergure se faufilent au quotidien via des kilometres carres de papier journal ». On n’insistera pas i  ce niveau en ces temps d’hysterie verbale preelectorale, ou tous les mots (ne serait-ce que celui de « democratie ») vont pouvoir etre declines a l’integralite des sauces, sans qu’on s’attache a un signification reelle. Pound connecte directement le « besoin de Confucius » a votre qu’il appelle la « pensee ideogrammatique ». Celle-ci revient a faire du signe 1 ensemble complexe d’elements plusieurs, qui peut Realiser l’objet d’une operation de decomposition visuelle : « que le mot « rouge » que vous employez se souvienne d’la rose, d’une rouille ainsi que la cerise, si vous voulez savoir de quoi vous parlez ». C’est l’aspect dynamique de l’ecriture chinoise qui captive le poete, en prise directe avec l’energie des choses. A mille lieues une fantasmagorie verbale de l’Occident moderne (« envahi avec une moisissure de livres qui n’aboutissent a pas grand chose » – on recommence en plein), les ideogrammes paraissent expression vivante du vrai.

L’acte litteraire fondateur des Cantos qui consiste a se tourner vers l’ideogramme chinois n’est jamais, comme le montre Miniere, juste esthetique, Cela reste essentiellement ethique. C’est par l’operation de definition des mots que le poete trouve une fonction sociale. En ce qui les ideogrammes paraissent des schemes de cette operation, ainsi, les Cantos une gigantesque entreprise poetico-politique amenant la conscience a s’ouvrir a l’integralite d’une realite ainsi que l’histoire humaine. Le recours de Pound a la pensee ideogrammatique chinoise pendant nos annees londoniennes donne tout son sens – pleinement social – a le ecriture poetique. Nulle fuite hors de l’epoque, bien au contraire. « L’histrionisme qu’attribuent a Ezra Pound des annees 1920 ses detracteurs, sa boulimie d’activites traduisaient beaucoup plutot une impatience dramatique devant ce que le poete americain plonge dans les destructions de l’Europe jugeait etre sophistications inutiles, incuries publiques, tromperies politiques et gaspillages criminels. J’ai belle connaissance en fonction de lui devait etre des hommes, pour un accord avec les lois naturelles. Notre poesie devait penser ces lois, degagees du « fatras » d’la culture universitaire https://datingmentor.org/fr/meet-an-inmate-review/ – et ainsi ?uvrer au beaucoup commun, a la civilisation ».

Pound caractere chinois, de Claude Miniere, Gallimard, L’infini.