Journee internationale de lutte contre les violences faites aux dames : fini de se taire

Parce qu’elles refusent d’etre plus un certain temps victimes des desordres et derives de notre agence, les femmes sortent de leur silence et prennent la parole, autant concernant denoncer que pour revendiquer.

Liberation, edition papier datee du jeudi 9 novembre. A la Une, quatre femmes, regards sombres, levres closes. Quatre dames, pourtant, qui parlent a visage decouvert dans les pages du quotidien national. Qui accusent, c’est le gros titre, racontent nos viols, des agressions ou le harcelement sexuels dont elles disent avoir ete victimes, tel quatre autres temoins entendus avec les journalistes. Le presume coupable se nomme Patrick Poivre d’Arvor, livre a l’opinion publique pour des agissements s’etirant de 1993 a 2008.

Read More